Géo-Découverte, voyages

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Individuel Circuits Destinations Voyages photos Offres speciales Contact
 
 
OUZBEKISTAN

Sur les traces
des caravanes d’Orient
          • Circuit 15 jours
          • Car ou minibus
          • Pension complète




Ethiopie, route historique et fete du Timkat, circuits guidés sur les hauts plateaux

Ouzbékistan

clickez pour zoomer
 

Programme Détaillé
  • 1er jour (28 avril): GENÈVE - TASHKENT
    Départ en début d'après-midi à destination de Tashkent, via Moscou. Arrivée dans la nuit du 28 au 29 avril à Tashkent, capitale de l’Ouzbékistan. Accueil et transfert à l’hôtel. Nuit à Tashkent.

  • 2e jour (29 avril): TASHKENT
    Journée consacrée à la visite de la ville qui, après avoir été une importante étape caravanière pendant plus d’un millénaire, est aujourd'hui une ville en partie reconstruite après le fort séisme d'avril 1966, en partie moderne (depuis 1991). Après la mosquée et le mausolée de Zayn ul-Din Bâbâ qui sont un témoignage des pratiques islamo-chamaniques encore en vigueur, le musée de l’Histoire des peuples d’Ouzbékistan permettra une introduction aux grandes phases de l’Histoire de l’Asie centrale. En début d’après-midi, excursion au site de Shashtepa, l’ancienne Tashkent qui, avant l’arrivée des Arabes, fut déjà âprement disputée entre les Sogdiens et les Chinois, alors que la richesse reposait en partie sur l’exportation des abricots. Dîner en ville et nuit à Tashkent.

  • 3e jour (30 avril): TASHKENT – KARSHI - SHAKHRISABZ
    Envol tôt le matin pour Karshi et la vallée de la Kashkadariyâ. Sous différents noms, la ville de Karshi existe depuis plus de 1500 ans et fut, des siècles durant, une importante étape caravanière entre la Bactriane et la Sogdiane, puis entre l’Inde et la Russie. Elle est aujourd’hui un grand centre économique (agriculture, gaz, chimie). Si la ville a bien changé au cours des dernières années, elle garde dans la vieille ville quelques témoignages de son glorieux passé : les médersas Rabiya et Khoja Abdul (cette dernière transformée en musée régional), les mosquées Kurgancha et Kök Gumbaz, le pont de briques sur la Kashkadariyâ. Après le déjeuner, excursion au village de Fudina où une nécropole s’est développée du 11e au 20e siècle autour du mausolée du saint homme Khusam Ota. Continuation vers le site archéologique de Yer-Kourgan, site urbain florissant du 8e au 4e siècles avant notre ère. En route vers Shakhrisabz, arrêt au mausolée de Sultan Mir Haydar (11e – 16e s.). Dîner et nuit à l’hôtel à Shakhrisabz.

  • 4e jour (1er mai): SHAKHRISABZ - SAMARQAND
    Ville natale de Tamerlan (Amir Timour), l'ancienne Kêch, devenue Shakhrisabz, fut, avec Samarqand, une des haltes préférées du conquérant et de ce fait ornée de nombreux bâtiments et jardins. Cependant, c’est surtout à ses successeurs que l'on doit de connaître encore l'architecture timouride. Visite des ruines du vaste palais Aksaray, puis des ensembles architecturaux de Dar us-Sayedât et Dar ut-Tilovat. Temps libre au marché avant le déjeuner. L'après-midi, trajet en voiture pour Samarqand par le col d’Aman Koutan et un beau parcours de montagne à travers la chaîne du Zerafshân. Dîner et nuit à Samarqand.

  • 5e jour (2 mai): SAMARQAND
    Habité depuis le Néolithique, l'oasis de Samarqand doit son importance à la présence du fleuve Zerafshân et au développement de l'irrigation depuis l'âge du Bronze. Cœur de l’ancienne Sogdiane, l'oasis a vu passer toutes les vagues de conquérants qui ont marqué l'Asie centrale au cours des trois derniers millénaires, les Perses, les Grecs et Macédoniens d'Alexandre le Grand, les Scythes, les Arabes, les Turks, les Russes (même les Tibétains menèrent un raid au 8e siècle). Détruite par les Mongols de Gengis Khân, l'ancienne ville de Afrosiyob fut remplacée par sa voisine, Samarqand, par Tamerlan et son petit-fils Oulough Beg qui en firent un des grands centres du monde musulman qui atteint son zénith au début du 15e siècle. Le matin, visite du musée et du site archéologique d’Afrosiyob, la ville antique, pré-timouride. L’après-midi, visite de la nécropole de Shâkizinda, où l’on suit l'évolution du travail de la décoration des façades, et du mausolée Gour-i Emir (où est inhumé Tamerlan) dont la coupole cannelée bleue est une des merveilles de l’art turco-persan. Dîner et nuit à Samarqand.

  • 6e jour (3 mai): SAMARQAND
    Le matin, visite de la place du Reghistân dont les trois médersas qui la bordent concourent fortement à la célébrité de la ville, de la mosquée dite de Bibi Khanum, témoin des ambitions du conquérant, et du marché central. Déjeuner en ville, puis visite dans l’après-midi du musée et des ruines de l’Observatoire astronomique d’OuloughBeg, petit-fils de Timour trop éclairé pour son temps. Dîner et nuit à Samarqand.

  • 7e jour (4 mai): SAMARQAND – BOUKHARA (Buxoro)
    Après la visite du complexe architectural de Khodja Akhrâr et de la médersa de Nâdir Divân Begi, départ pour Boukhârâ (actuelle Buxoro) par une bonne route suivant l’ancienne Route royale. Nous ferons une halte à Dabusya, qui fut une importante étape caravanière pendant plus d’un millénaire avant sa destruction au 12e siècle. Après le déjeuner à Karminia (ou Navoï), visite rapide du mausolée karakhâni (11e s.) de Saïd Bakrom, puis, arrêts aux ruines du caravansérail de Rabât-i Malik (11e siècle) et de la sardoba (citerne) qui lui fait face. A Gijduvan, visite de la médersa d’Oulough Beg, puis arrêt à Vabkent où s’élève un beau minaret du 12e siècle. Arrivée à Boukhârâ en fin d’après-midi. Dîner et nuit à Boukhârâ.

  • 8e jour (5 mai): BOUKHARA
    Boukhârâ la "Sainte", rivale de Samarcande depuis l'Antiquité, forme aujourd'hui le cœur de l’oasis occidentale de la Sogdiane. Son nom dériverait de vihâra (ancien temple bouddhiste), mais la ville actuelle ne connut son essor qu'après la conquête arabe (8e s.) et le développement des dynasties irano-bactrienne des Sâmâni (9e-10e siècles) et turques des Karakhâni (11e-12e siècles) et des Ouzbeks Shaïbani (16e siècle) et Jani (17e-18e s). Son vieux quartier et les coupoles turquoise qui la dominent en font sa célébrité.
    Le matin, visite du mausolée d’Ismaïl Sâmâni, véritable chef-d'œuvre et prototype du mausolée dans l'art musulman; du sanctuaire voisin de Tchachma Ayoub, de la mosquées Bâlâ Haouz et de la citadelle (Ark) aux imposantes murailles. Déjeuner, puis promenade dans la vieille ville depuis le quartier de Chor Minâr jusqu’à celui de Liab-i Haouz. Visite entre autres de la médersa Koukeltâsh, de la mosquée Maggok-i ‘Attâri (devenu centre d’artisanat du tapis) et ldes coupoles marchandes de l’ancien bazar, Boukhârâ ayant été une grande cité marchande et financière du 16e au 18e siècle. Dîner et nuit à Boukhârâ.

  • 9e jour (6 mai): BOUKHARA
    La matinée sera consacrée à la visite de la grande mosquée de Pâ-yé Kalyân au pied du célèbre minaret du 12e siècle, à la medersa de Mir-e Arab qui lui fait face, puis, à l’extérieur de la ville, du mausolée de Khodja Baha ud-Din Naqshband, le plus vénéré du soufisme centre asiatique. Retour en centre-ville pour le déjeuner en passant par la médersa d’Oulough Beg. Dans l’après-midi, excursion facultative au site archéologique de Païkent, l’ancien grand centre de commerce sogdien avant la conquête arabe, et temps libre en ville. Dîner et nuit à Boukhârâ.

  • 10e jour (7 mai): BOUKHARA – KHIVÂ (Xivo)
    Longue étape à travers le désert de Karakoum et la vallée de l’Amou dariyâ pour rejoindre la région du Khworezm, un des grands foyers de civilisation sédentaire en Asie centrale depuis le Néolithique. Au sortir de Boukhârâ, visite de la nécropole de Chor Bakr, où les khans Shaïbanides et les seigneurs Jubayr firent construire leurs mausolées. Une mosquée et une khânaqa (centre de réunions de confrérie soufie) autrefois importantes complètent l’ensemble. Arrêt déjeuner au choyxona (maison de thé, restaurant local) en cours de route. Arrivée à Khivâ en fin d'après-midi. Dîner et nuit à Khivâ.

  • 11e jour (8 mai): KHIVÂ
    Journée consacrée à la visite de Khivâ, ancienne capitale du Khwarezm qui, après avoir été l'un des plus importants marché d'esclaves d'Asie centrale aux 18e et 19e siècles, apparaît un peu aujourd'hui comme un vaste décor de cinéma à la suite des nombreuses restaurations qu'elle a connue. Après un tour au marché, nous flânerons dans les rues et ruelles piétonnes. Visite entre autres du palais de Allakouli Khân, de la Grande mosquée, de la medersa d'Islam Khoja (transformée en musée) et de son haut minaret, des mausolées de Mahmoud Pakhlavân et de Saïd Ala-ud Din, de la medersa Amin Khân, de la citadelle qui domine toute la ville intérieure à l'ouest. Déjeuner et dîner en ville. Nuit à Khivâ.

  • 12e jour (9 mai): KHIVÂ - NUKUS
    Départ tôt le matin pour une excursion au Karakalpakistan où, au début de notre ère, furent construites de nombreuses forteresses pour protéger les riches villes qui se développèrent dans la région. Après la traversée de l'Amou daryâ, continuation vers la forteresse de Toprak Kala. Visite de cet édifice qui abrita la capitale du Khworezm au début de notre ère, lorsque la région était encore verdoyante. Continuation vers Nukus, actuelle capitale de la République autonome du Karakalpakistan. Déjeuner en ville. Dans l’après-midi, excursion à la nécropole de Mizdarkhan, où des milliers de tombes entourent celle du géant Chamun Nabi ou celle de la Belle Mazlum, « Juliette » locale amoureuse du fils de l’ennemi de son père. Retour à Nukus. Dîner et nuit à Nukus.

  • 13e jour (10 mai): NUKUS - TASHKENT
    Matinée consacrée à la visite à Nukus du musée d’Art où est conservée l’incroyable collection de plus de 80’000 tableaux sauvés par l’artiste et collectionneur Igor Savitsky de l’arbitraire stalinien qui ne tolérait plus, à partir de 1936, que l’art réaliste soviétique. Les œuvres exposées changent fréquemment, mais ont toujours pour thème directeur l’Avant-Garde russe et soviétique du début du 20e siècle, auxquelles sont ajoutées des œuvres « régionales » ayant pour thème l’Asie centrale. Le soir, envol pour Tashkent. Nuit à Tashkent. 

  • 14e jour (11 mai): TASHKENT - GENEVE
    Le matin, depuis la place du théâtre Navoï et en empruntant les grandes artères modernes de la ville, nous arrivons au centre de l’ancienne ville, ou quartier de Khâst-Imâm, qui a été complètement réaménagé ces dernières années ; nous visiterons le mausolée de Abou Bakr Kaffal Shashi, la médersa Barak-Khâna et le musée du Coran d’Osman, le plus ancien Coran du monde. A proximité, arrêt au grand marché central de Chorsu et à la médersa Koukeldach, qui rappelle que les Khân de Boukhârâ régnèrent sur la ville aux 17e-18e siècles. Déjeuner en ville. Transfert à l’aéroport dans la nuit du 11 au 12 mai et vol de retour pour Genève, via Moscou. Nuit à bord.

  • 15e jour (12 mai): GENEVE
    Arrivée à Genève tôt le matin.

Informations et prestations


Dates et prix sur demande



PRESTATIONS

- Vols de ligne Genève - Tashkent et retour, via Moscou, en classe économique
- Vols internes Tashkent - Karashi et Nukus - Taskent, en classe économique
- Tous les déplacements en car confortable
- Logement en chambre à 2 lits dans des hôtels de 3 et 4*  
- Pension complète
- Guide local culturel francophone expérimenté
- Entrées sur les sites mentionnés
- Séance d’information avant le départ
- Documentation de voyage.


Ne sont pas compris

- Visa d’entrée (environ 110 fr. )
- Boissons, pourboires et dépenses personnelles
- Assurance annulation et rapatriement obligatoire.

Garantie de voyage
iata
Membre de la Fédération Suisse des Agences de Voyages

Géo-Découverte
Organisateur de voyages
Rue du Cendrier 12-14
1211 - Genève 11
Tel. +41 22 716 30 00
info@geo-decouverte.com

carte
 

à Lausanne
Géo-Découverte by Lausanne voyages

Avenue de la Gare 6
1003 - Lausanne
Tel. +41 21 321 47 37
lausanne@geolausanne.ch

carte