Les Pouilles

Voyages à thème et sur mesure, Slow Travel, Autotours, Randonnées

À DÉCOUVRIR

Les régions de Pouilles
+

Immense ruban qui s’étire le long de la mer Adriatique sur 350 km, face à l’est, la région des Pouilles est partagée en quatre régions à la physionomie et au caractère bien particuliers.

Le Gargano est un massif montagneux calcaire recouvert de maquis et d’épaisses forêts, entouré de petites îles, éclats de rochers tachés de végétation, qui offre au regard ses blanches falaises, ses petites criques ou ses longues plages de sable, ses villages typiques aux maisons blanches et ruelles étroites.

Le Tavoliere, grande plaine au relief léger, récemment reconvertie en région agricole intensivement cultivée. Les Murge, pays de la pierre, la “Puglia petrosa”, située autour de Bari ; terres d’oliviers et de vignes, plateaux onduleux, parfois arides, ponctués d’anciennes fermes, rustiques ou seigneuriales, baroques ou fortifiées, parsemés de pierres apparentes. Domaine des specchie et des trulli, qui se transforment parfois en accueillantes demeures pour les voyageurs.

Le Salento, terre entre deux mers située à l’extrémité sud du talon, avec ses immenses oliveraies et ses vignobles. Les paysages des Pouilles sont dominés par les lignes horizontales. Les altitudes sont modestes: le plus haut sommet sur le bord de la chaîne des Apennins ne dépasse pas 1151 m, le point culminant du Gargano atteint 1065 m et les hauts plateaux des Murge se situent à l’altitude de 700 m.

De par sa situation géographique, à l’extrême limite méridionale de l’Italie, la terre des Pouilles a été de tout temps un point de contact entre l’Orient et l’Occident. L’histoire et la culture de cette région ont été profondément marquées par la présence de différents peuples au grand rôle civilisateur. Ainsi les Iapyges, les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands, les Souabes, les Espagnols, y laissèrent des traces indélébiles de leur passage.

Au fil des siècles, le territoire des Pouilles, avec ses châteaux, ses tours, ses cathédrales et ses monuments bâtis dans les styles les plus divers, a vu naître une véritable “culture de la pierre”. La lumière, les couleurs, la limpidité de la mer, la gentillesse des habitants, une cuisine délicieuse et variée aux parfums méditerranéens, la richesse culturelle et les fastueuses célébrations religieuses font des Pouilles un pays idéal pour le voyage de découverte et de détente.

Tous les voyages Géo-Découverte

Les temps anciens
+

Au tout début, la pierre

Les Pouilles furent habitées dès le paléolithique. De cette époque nous viennent les specchie, amoncellements de pierres hauts de plus de 15 mètres, les menhirs, grandes pierres votives plantées verticalement dans le sol, et les dolmens (des tombeaux). Une centaine de ces monuments ont subsisté jusqu’à nos jours dans les Pouilles et sont protégés.
 

Les peuples italiques

Vers la fin du deuxième millénaire av. J.-C., des populations balkaniques, les Iapyges (d’où Apougya et Apulia), envahissent la région. Les Dauniens s’établissent au nord, les Péucètes au centre et les Messapiens dans le Salento. Ces populations dénommées par la suite peuples italiques nous ont légué une importante production artistique : les stèles sipontines (région de Tarente), les stèles figurées dauniennes (région de Manfredonia) et les splendides céramiques de Canosa, d’Altamura et de Manduria. Les Messapiens nous ont laissé également des fortifications dites cyclopéennes de par la grande taille des pierres utilisées, et quelques nécropoles (Egnazia, Manduria).
 

Les Grecs

Habiles navigateurs, les Grecs fondent au VIIIe siècle Tarente, Gallipoli et Otrante. Les peuples italiques ne se soumirent jamais. Altamura, Egnazia et Manduria se protègent en bâtissant de puissantes enceintes et, par des guerres interminables, parviennent à conserver leur indépendance ainsi qu’une certaine identité culturelle. Pendant cette période, Tarente, dont les bijoux en or conservés dans son musée nous laissent entrevoir les fastes, devint la plus belle et puissante cité-état de la Grande-Grèce.


Les Romains

Les Romains, arrivés en arbitre dans cette longue guerre, conquirent les Pouilles. Ils y bâtirent des routes : la Via Appia qui relie Rome à Brindisi en passant par Tarente, et la Via Appia Trajane qui évite cette dernière. Les temples de Canosa, les amphithéâtres de Lecce, Lucera et Ordona, les vestiges d’Egnazia et de Canne della Battaglia, les pièces conservées dans les musées de Bari, Tarente et Ruvo constituent des précieux témoignages de cette domination.

Itinéraires et idées de voyage

L'architecture médiévale
+

A la chute de l’empire romain occidental, entre le IVe et le IXe s., les Pouilles traversent une période de décadence, caractérisée par une succession d’invasions de différents peuples : les Byzantins, les Longobards, les Arabes. Du IXe au XIe s. elles sont gouvernées par l’empire romain oriental (le Byzance). En dépit des incursions de pirates sarrasins (d’où la construction de tours de guet, de fortifications et de châteaux), on assiste à une grande reprise de l’agriculture, du commerce avec l’Orient et de la démographie. Les rites chrétiens orientaux se propagent dans tout le territoire, marquant l’architecture, la décoration et peintures des églises, des cryptes et des monastères rupestres (Matera, Massafra, Mottola, les églises basiliennes dans la région des trulli).

Au XIe siècle les Normands occupent tout le sud de l’Italie. A cette époque commence la construction de la plupart des superbes cathédrales romanes des Pouilles, avec leurs façades et portails sculptés : Bari, Trani, Ruvo, Bitonto, Molfetta, Siponto....

Avec l’avènement au trône normand de la dynastie souabe, et notamment de Frédéric II, sont édifiés de nombreux châteaux : Lucera, Foggia, Barletta, Bari, Brindisi. Sans oublier l'unique et mystérieux Castel del Monte.

Visiter les châteaux de Pouilles

L'art baroque
+

De 1442 à 1714, les Pouilles seront dominées par les Espagnols. Pour se protéger des incursions des pirates sarrasins, ils construisent ou renforcent tours de garde, châteaux et remparts. Cette domination va changer profondément le paysage même par l’introduction de l’élevage intensif des moutons, ainsi que de l’organisation des villes et villages avec l’introduction des nouveaux principes de l’art baroque concernant l’urbanisme, l’architecture et la représentation picturale, (comme à Martina Franca, Putignano, Conversano et Monopoli ou Lecce). Ici l’art baroque trouvera l’une de ses expressions les plus originales.

Les éléments du baroque italien, et surtout espagnol, se retrouvent comme transfigurés. Cette pierre calcaire très tendre, d’un bel ocre rose, a donné naissance à un baroque aérien et lumineux, où la richesse de la décoration se transforme en fête et en élan joyeux vers le ciel, qu’il s’agisse d’art religieux ou profane.

Géo-Découverte vous propose de découvrir l'art baroque des Pouilles dans le cadre du voyage Merveilles d'Apulie.

nos Circuits phares

OÙ PARTIR

CIRCUITS MINI-GROUPE
+

Avec départ fixe ou à la carte / Guides ou conférenciers / Accompagnement partiel ou total

VOYAGES INDIVIDUELS
+

Vols et séjours en hôtels / Location de voiture / Assistance sur place

Autotours
+

Vols, voiture et hôtels / Voyage en liberté

Voyagez à votre propre rythme

Géo-Découverte vous propose des autotours dans les Pouilles, ainsi que des circuits sur mesure, selon vos intérêts spécifiques. Contactez-nous.

contactez-nous pour un Voyage sur mesure

Pour tout renseignement sur un voyage à la carte, appelez nos spécialistes au bureau de Genève (tel. 022 716 30 00) ou utilisez le formulaire de contact ci-dessous.